Soirée Littéraire aux Editions Caractères (Paris) à l’occasion de la publication du recueil de nouvelles "Le Directeur"

invit-ledirecteur-1

 

invit-ledirecteur2

Publié dans Editorial | Poster un commentaire

Sauver la Sécurité sociale, question de générations

SauverSécuOkD’Olivier Peraldi et François Jeger, Editions L’Harmattan, décembre 2012. 
Pour les plus optimistes, le déficit de la Sécurité sociale atteindra 16 milliards d’euros en 2013. Toutes les branches sont touchées. Plus de 8 milliards de trou pour la maladie, 5 pour les régimes de retraite, 4 pour la vieillesse, 2,5 pour la famille, même la branche des accidents du travail, jusqu’alors toujours vertueuse, plonge sous la ligne d’équilibre. Près de soixante-dix ans après sa création, le modèle français de sécurité sociale est à bout de souffle. Le monde a changé. Les risques sociaux aussi. Pas la Sécu. Les actifs des années 2010 financent désormais 25 ans de retraite de leurs aînés, mais renoncement aux soins, déclassement social de familles nombreuses ou monoparentales, désertification médicale ou encore "accident" social du retard de l’entrée dans la vie active des jeunes ne sont pas ou si peu pris en compte. Quand au risque de dépendance des plus âgés, chacun attend un choix clair parmi les pistes dégagées lors de multiples débats… Alors que les papys-boom concentrent désormais la majeur partie du patrimoine et de l’épargne, près de quatre jeunes Français sur dix ne veulent plus cotiser pour la retraite de leurs aînés. Doute et défiance auraient-ils pris durablement le pas sur solidarité et générosité ? En posant la question de la pérennité de la Sécurité sociale sous l’angle des générations, les auteurs réinterrogent les fondamentaux qui ont présidé à la création de la Sécu en 1945 pour mieux repérer les phénomènes en jeu et s’engager vers une solidarité intergénérationnelle renouvelée.
Retrouver Sauver la Sécurité sociale, question de générations :
Sur facebook : http://www.facebook.com/pages/Sauverlasecu/123073984521369?fref=ts
Sur twitter : https://twitter.com/SauverLaSecu

Publié dans Editorial, Publications | Poster un commentaire

Signature d’Ombres et Couleurs au Marché de la Poésie 2012

Publié dans Editorial, Salons et évènements | Tagué , , , | Poster un commentaire

Dictionnaire amoureux de la Rome antique

D’entrée de jeu, Xavier Darcos prévient : "il est difficile d’aimer une époque sans la comparer à la sienne." L’avertissement vaudrait-il pour quelque anachronisme échappé à sa vigilance, comme voudrait le laisser croire l’auteur ? Il n’est pas interdit de le croire. Il n’est pas non plus interdit d’y voir une façon élégante de dire à quel point notre début de siècle laisse à désirer à qui se garde de vanité. La litote serait jolie et éclairante ; et le témoignage amoureux que livre l’auteur, dès lors, plus un regard sur notre temps que sur celui des lointains ancêtres romains. Et s’il est certes raisonnable de ne pas ipso facto vouer aux gémonies un siècle qui, somme toute, ne fait que commencer, Xavier Darcos exhume du terrain antique deux ou trois valeurs pouvant parfois paraître fossilisées : solidarité horizontales (fidès), reconnaissance de l’apport des générations précédentes (piétas), honneur et parole donnée, statut évolué des femmes, ou encore activité physique, travail, frugalité et abnégation inculqués à l’écolier. Mais Darcos est un amoureux averti. Il tempère le panégyrique par le rappel de quelques réalités ayant traversé les siècles. Guerres civiles et serviles, cas pathologiques de déviance dans l’exercice du pouvoir (certes souvent exagérés et parfois fantasmés), mais aussi au quotidien recherche d’honneurs publics et de prébendes érigés en système de gouvernance, un certain fatalisme affiché, et puis, les gladiateurs, l’exil des parias et autres poètes déchus… Tel Ovide que Darcos affectionne particulièrement, interdit de séjour, déporté, mortifié, apeuré, seul. Premier des poètes maudits, rejeté entre deux mondes, deux continents, deux époques : l’une  désormais inaccessible, l’autre pressentie et inquiétante d’un monde qui change. Deux mille ans plus tard, Darcos, évincé du gouvernement pour d’obscures coteries de palais, surmonte-t-il l’exercice ? Réponse aux mots "curie", "stoïcisme" et "Ovide" de son dictionnaire. Ovide, encore mieux que Sénèque ! La poésie, mieux encore que la philosophie ! Mais revenons à Rome. Faut-il juger le centre de l’univers à l’aune de ses excès et dérapages ? Amoureux lucide, mais amoureux quand même, l’auteur égrène les réussites incontestables de la capitale du monde : cosmopolitisme intégrateur performant, tolérance religieuse, subtilité politique et art oratoire, pax romana, amour du théâtre et littérature prolixe… Des fortunes qui feraient bien l’affaire aujourd’hui. Nostalgique idéaliste Darcos ? Plutôt, amoureux d’un génie latin toujours fécond.

Publié dans Revue littéraire | Tagué , , , | Poster un commentaire

Ombres et Couleurs au Marché de la Poésie de Paris

Les Editions Caractères seront présentes au 30e Marché de la Poésie, place Saint Sulpice (Paris 6e), du 14 au 17 juin 2012. Parmi les auteurs présents, Olivier Peraldi signera son dernier ouvrage en date, Ombres et Couleurs ou le Voyage du Corbeau d’Arcimboldo au Mont Fuji, dimanche 17 juin, à parit de 17 heures. En hommage aux 36 vues du mont Fuji peintes par le maître japonais Hokusai, Olivier Peraldi raconte en 36 haïkus, l’épisode japonais de la quête du Corbeau d’Arcimboldo à la poursuite de son identité et du sens de la différence. Devant le succès rencontré par la série d’estampes, l’éditeur d’Hokusai lui demande dix autres tableaux. Aussi, Ombres et Couleurs comporte en son début dix poèmes supplémentaires qui évoquent la fuite du château de Prague au soir de la création et exposent le sens de la quête du Corbeau. Illustré par des oeuvres originales de la peintre japonaise Sayo Senoo et traduit par Megumi Kobayashi l’ouvrage dresse, par delà le temps, les cultures et les continents, une passerelle entre deux génies de la peinture aussi dissemblables qu’incontournables dans leur reconnaissance de l’extraordinaire inventivité de la nature.

Publié dans Editorial, Salons et évènements | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Poésie : le Japon à l’honneur aux éditions Caractères

Soirée de lancement d’Ombres et Couleurs, d’Olivier Peraldi, illustré par la peintre japonaise Seyo Senoo, et traduit par Megumi Kobayashi, le 1er mars 2012, au siège des éditions Caractères, 7 rue de l’Arbalète à Paris.
Voir toutes les vidéos de la soirée :
- la vidéo de la soirée de lancement : Happening parisien : lancement d'"Ombres et Couleurs" d’Olivier Peraldi aux éditions Caractères
- les témoignages lors de la soirée : http://youtu.be/0NpnDL29cOk 
l’interview d’Olivier Peraldi : http://youtu.be/8ibqOODXZdk

Publié dans Editorial, Espace média, Salons et évènements | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire